lundi 27 janvier 2020

Armand Oliviero : Livre-album Souvenirs de la Roya


Cela faisait longtemps que je souhaitais rencontrer Monsieur Armand Oliviero, mémoire vivante de Tende, pour lui faire part de mon admiration au sujet de son livre Souvenirs de la Roya, paru en 2012 aux Editions du Cabri.


En effet, cet extraordinaire livre-album comporte 600 documents et photographies concernant les familles, les activités et les fêtes des villages de Breil-sur-Roya, Saorge, Fontan, La Brigue, Tende et leurs hameaux. 
Photo de la Collection Oliviero
Cet ouvrage constitue une œuvre mémorielle unique pour sauvegarder le passé de la Vallée de la Roya, qui était jadis un axe de communication majeur entre la Provence et le Piémont.  Et il permettra aux amoureux de cette belle région parfois injustement oubliée d’en retrouver désormais, dans les bibliothèques, le souvenir.


Si ce livre a été rendu possible, c’est grâce aux archives et aux collections personnelles de Monsieur Oliviero. Brocanteur à l’origine, il a collecté avec passion durant une quarantaine d’années les souvenirs de la vallée, parvenant à regrouper environ 15000 objets et 10000 documents, qu’il expose dans son Musée d’Art populaire à Tende.


Notons aussi que fin 2017, pour commémorer le soixante-dixième anniversaire du rattachement de Tende et La Brigue à la France, la ville de Menton a exposé 500 précieux documents de la collection d’Armand Oliviero, dont le travail a été couronné par la Médaille du Département en 2014.  
Photo du quotidien Nice-Matin sur l'exposition

C’est donc par une neigeuse journée de janvier 2020 qu’avec mon cousin, nous nous sommes rendus à Tende pour rencontrer ce personnage emblématique de la Roya.





Très sympathique et éloquent, Monsieur Oliviero nous a fait visiter son musée et surtout découvrir  d’anciens documents, photographies d’époque et cartes postales que nous avons examiné plusieurs heures avec le plus grand intérêt.


On ne peut que rendre hommage à son travail de collection hors du commun… 
Et se procurer vite ce livre unique, Souvenirs de la Roya, avant que l'édition n'en soit épuisée.





La carte publicitaire de mon trisaïeul, Francesco Durero (1842.1906), marchand de bois à Tende, que j’ai pu acheter chez Monsieur Oliviero et dont je suis désormais l’heureuse propriétaire…



PS : Collectionneurs passionnés par la Vallée de la Roya, sachez que Monsieur Oliviero vend une partie de ses documents et cartes postales…

samedi 11 janvier 2020

Georges Simenon à Istanbul, Arte, Invitation au voyage


C’est au mois de mai 2019 que j'ai eu le plaisir et l'honneur de participer au reportage de la chaîne Arte, "Simenon à Istanbul", destiné à l'émission "Invitation au voyage". Le temps était très orageux ce jour-là, et nous avons bien souvent failli nous envoler sur le pont du bateau.



Mais ce fut une belle journée, en compagnie de Chenel Kilinç, l’organisatrice à Istanbul (à gauche), Anne Gautier, la réalisatrice (à droite), et Gabriel, le cameraman.


Simenon à Istanbul
Georges Simenon, auteur de 192 romans et 158 nouvelles, vient à Istanbul du 1 juin au 19 juillet 1933. Arrivé de Marseille sur le paquebot Angkor, il veut effectuer, pour le quotidien Paris-Soir, une interview de Léon Trotsky qui est exilé depuis 1929 sur l’île de Buyuk Ada. Le 6 juin, Simenon prend le bateau  et part rencontrer Trotsky, qui, redoutant un assassinat, vit cloîtré dans une pièce entourée de livres et ne sort du manoir que pour aller à la pêche, comme le montrent les journaux turcs de l'époque...




Ensuite, Simenon se rend à Odessa, Batoum et Trabzon pour découvrir le monde soviétique puis revient à Istanbul et Ankara, où il prend plus de quatre cents photos. « Le tout début d’un roman, la graine, est un fait d’observation dans la rue »,  dit-il. Comme pour Zola avant lui, les photos constitueront une formidable source d'inspiration pour ses romans...
Le séjour stambouliote inspira à Simenon, qui y logeait au célèbre hôtel Pera Palas, plusieurs œuvres, dont le roman Les Clients d’Avrenos, traduit en turc par Cetin Altan en 1949, qui faisait l’objet de l’émission.


Un résumé de ma présentation du roman Les Clients d’Avrenos
Les endroits que Simenon choisit de décrire à Istanbul ne sont pas vraiment symboliques de la ville en 1933 mais plutôt des lieux appartenant au vieil Istanbul d’avant la république et qui ont déjà été évoqués dans les Voyages en Orient. Dans le roman Les Clients d’Avrenos, on semble très loin de la Turquie d’Atatürk et de la jeune république ; car en 1933, cela fait déjà 10 ans que la république existe, toutes les grandes réformes ont déjà été réalisées mais Simenon n'en parle jamais. Pour Simenon, Istanbul en 1933, c’est une ville où on loge au Pera Palas, où on se promène en caïque de nuit sur le Bosphore et aux Eaux-Douces d’Asie, où on va pratiquer le kief, s’enivrer, fumer du haschich dans un vieux "yali" du Bosphore ; c’est une image d’Istanbul déjà obsolète à son époque, une vision subjective nourrie par les récits d’écrivains-voyageurs.


Simenon décrit un monde en déliquescence, avec des personnages marginaux en décalage avec la nouvelle république ; ils appartiennent à la Turquie d’avant, ce sont des hommes de l'ancien monde, des beys, des pachas, qui ont perdu leur fortune, comme Mufti bey qui « avant la révolution, possédait plusieurs palais sur le Bosphore et des terrains immenses ». Cette dégringolade sociale les transforme en noceurs exclus de la nouvelle société qui se caractérise au contraire par la volonté des intellectuels de s'impliquer dans la nouvelle Turquie d'Atatürk. Quant au héros masculin, Jonsac, âgé de la quarantaine, accompagné de la danseuse Nouchi,  il  se définit comme « une sorte de raté qui traîne sa bohème ». Redoutant la solitude, il ne parvient pas à échapper, même s’il le souhaite, à l'emprise des membres du groupe qui le poussent à mener une vie de "patachon". Sa crise existentielle semble une métonymie de la crise de l’Europe en proie à la montée des fascismes en 1933.

Pour visionner la vidéo de l'émission, cliquer sur la barre blanche :


vendredi 4 octobre 2019

Oral Bac de français 2020 : la lecture linéaire


Oral Bac de français 2020 : la lecture linéaire

Pour rappel, le nouvel oral de français comporte deux parties :

Première partie de 12 minutes, 12 points
L’examinateur choisit dans le descriptif un texte d’une vingtaine de lignes que l’élève est chargé d’analyser.
-L’élève procède à la lecture à haute voix du passage choisi par l’examinateur = 2 points.
-Puis il effectue l’explication linéaire du passage = 8 points.
-Enfin, il répond à une question de grammaire sur le texte que lui aura donnée l’examinateur = 2 points

Deuxième partie de 8 minutes, 8 points
Il s’agit d’un entretien, d’un dialogue avec l’examinateur.
-Tout d’abord, l’élève choisit une des œuvres étudiées en classe et la présente à l’examinateur en justifiant son choix.
-Puis, l’examinateur lui pose des questions et dialogue avec lui pour évaluer sa maîtrise de l’expression orale et sa connaissance de l’œuvre.




La nouvelle définition des épreuves se caractérise donc par le grand retour de l’explication  linéaire !

Après une quarantaine d’années où on l’avait vilipendée au profit de la lecture méthodique puis analytique, la voilà de retour !

Mais il ne s’agit pas de revenir en arrière, ce n’est pas la lecture linéaire de grand-papa, elle demande de la méthode !




Qu’est-ce qu’une lecture ou explication linéaire ?

C’est une explication qui suit la progression du texte (on disait autrefois qu’il s’agissait d’une explication « ligne à ligne », d’où son nom…) ; en réalité, on devrait plutôt dire paragraphe par paragraphe, ou strophe par strophe, ou partie du texte par partie du texte.  

Il s’agit donc d’étudier le texte en suivant l’ordre chronologique de ses « mouvements », c’est-à-dire de son plan, entre deux et quatre parties.



La méthode de la lecture linéaire

Je propose cette méthode mais l’ordre des éléments 2 et 3 peut être légèrement modifié, par exemple, certains proposent de définir l’enjeu de la lecture (la problématique) à la fin de l’introduction avant la lecture…
Cependant, dans son étude du poème « Isolement » de Lamartine, le site Eduscol  explique les mouvements du texte avant de donner l’enjeu de l’explication ; c’est la méthode que j’ai retenue ; mais ce ne sont que des détails, à vous de choisir en fonction des conseils de votre professeur ou de vos préférences personnelles…



1 Votre introduction 

Présentation générale de l’œuvre avec, si c’est important, les causes ou les circonstances de son écriture par l’auteur ; genre du texte et son sujet, situation du texte dans l’œuvre ou le parcours.

2 Lecture expressive du texte à haute voix (notée sur deux points)

3 Une rapide présentation des  mouvements du texte ce qui vous conduira à définir l’enjeu de l’explication (la problématique)

A la fin de la lecture, présentez rapidement les deux ou trois mouvements (parfois quatre, mais plus rarement)  que vous avez identifiés ;  vous pouvez leur donner à chacun un titre (comme des « axes de lecture ») ; puis, vous définirez l’enjeu de l’explication (la problématique, appelée aussi « piste de lecture »).


4. Développer l’explication en suivant les mouvements du texte que vous avez définis

Vous étudiez l’un après l’autre, en suivant l’ordre chronologique du texte, les deux ou trois mouvements (ou parties) que vous avez identifiés.

Attention, ne séparez jamais l’étude de ce qui est dit (le fond) de la façon de le dire (la forme). Le danger principal est de tomber dans la paraphrase, c’est-à-dire de « raconter le texte », ou en caricaturant, de redire en moins bien ce que l’auteur, lui, a bien dit ! Vous devez donc demeurer très attentif aux procédés littéraires employés.

5 Conclure en effectuant la synthèse sur l’enjeu de l’explication.

N’oubliez pas, pour enrichir votre explication, de proposer à la fin la fameuse « ouverture », qui peut consister en une mise en parallèle avec un autre texte de l’œuvre intégrale ou du parcours, une planche d’histoire de l’art ou tout simplement un élément emprunté à votre culture personnelle…



Cet article n’est pas définitif, il pourra comporter des ajustements en fonction des remarques des professeurs et des élèves…

Bon courage !

Suivez mon blog ; dans mon prochain article, je vous donnerai un exemple rédigé d’explication linéaire…



mercredi 2 octobre 2019

Présentation du nouveau Bac de français Première générale 2019.2020


Présentation du nouveau Bac de français général 2019.2020

Ce texte s’adresse aux élèves de Première générale qui, à ce stade de l’année, se posent encore des questions sur ce qui les attend et aussi aux parents saisis par le doute !

Baudelaire par Courbet en 1847


Le nouveau Bac : ce qui a changé.
-Il comporte, comme par le passé, une épreuve écrite et une épreuve orale mais la nature des épreuves est modifiée (abandon de la question sur corpus et de l'écriture d'invention à l'écrit et refonte de l'oral).
-Les œuvres à étudier sont imposées par un programme national. Le bac de français comporte comme avant quatre objets d’étude mais impose un choix d’œuvres (qui sera renouvelé par moitié chaque année) à l’intérieur de chaque objet d’étude.
-Attention, les coefficients du Bac de français ont changé : coefficient 10 au total, 5 pour l’écrit, 5 pour l’oral, soit le même coefficient que le Grand Oral de Terminale !
-La lecture linéaire, abandonnée depuis les années 80, fait son grand retour à l’oral.
-L’oral comporte une question de grammaire sur deux points, ce qui est nouveau.

Le programme : quels sont les objets d’étude ?
Les objets d’étude ont peu changé, même si la dénomination est différente, on retrouve les 4 grands genres littéraires, avec la poésie, l’argumentation, le roman et le théâtre. Pour chaque objet d’étude, le professeur choisit dans le programme national une œuvre à étudier ; l’élève a donc 4 œuvres intégrales à lire et à analyser.

Programme de la classe de Première de la voie générale

Objet d'étude : La poésie du XIXe siècle au XXIe siècle

- Victor Hugo, Les Contemplations, livres I à IV / parcours : Les Mémoires d'une âme.

- Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal / parcours : Alchimie poétique : la boue et l'or.

- Guillaume Apollinaire, Alcools / parcours : Modernité poétique ?

  


Objet d'étude : La littérature d'idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle 

- Montaigne,  Essais, « Des Cannibales », I, 31 ; « Des Coches », III, 6 [translation en français moderne autorisée] / parcours : Notre monde vient d'en trouver un autre.

- Jean de La Fontaine, Fables (livres VII à XI) / parcours : Imagination et pensée au XVIIe siècle.

- Montesquieu, Lettres persanes / parcours : Le regard éloigné.

 


Objet d'étude : Le roman et le récit du Moyen Âge au XXIe siècle

- Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves / parcours : individu, morale et société.

- Stendhal, Le Rouge et Noir / parcours : Le personnage de roman, esthétiques et valeurs.

- Marguerite Yourcenar : Mémoires d'Hadrien / parcours : Soi-même comme un autre. 

 


Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle

- Jean Racine, Phèdre / parcours : Passion et tragédie.

- Beaumarchais, Le Mariage de Figaro / parcours : La comédie du valet.

- Samuel Beckett, Oh ! Les Beaux jours / parcours : Un théâtre de la condition humaine.




Mais aussi d’autres textes

A chaque œuvre intégrale choisie est associé un parcours d’étude (une problématique) comportant des textes d’autres auteurs au choix du professeur. Il peut y avoir aussi des lectures complémentaires (cursives) et des études de planches d’histoire de l’art non obligatoires.

Les instructions officielles conseillent de faire étudier pour chaque objet d’étude 3 textes tirés de l’œuvre choisie et 3 textes illustrant le parcours associé. Le Descriptif des activités fourni par le professeur en fin d’année comportera donc au minimum 24 textes et illustrations...

Tableau de Fantin-Latour


Les épreuves

L’écrit
Il ne comporte plus que deux épreuves au choix ; durée = 4 heures, coefficient 5

-Un commentaire portant sur un texte littéraire en lien avec un des objets d’étude mais qui n’est pas extrait des œuvres du programme officiel.

-Une dissertation sur une question littéraire portant sur l’une des œuvres du programme et son parcours associé.

Tableau de Fernand Léger


L’oral

Préparation = 30 minutes, oral = 20 minutes, coefficient 5

Comme par le passé, l’élève se rend à l’oral avec le Descriptif des activités fourni par le professeur. Comme je l’ai indiqué plus haut, ce descriptif comporte un minimum de 24 textes et illustrations.

L’oral comprend deux parties ; il comporte plusieurs changements par rapport à l’ancien Bac ; on note l’abandon de la lecture analytique, le retour à la lecture linéaire et l’apparition d’une question de grammaire.

Première partie de 12 minutes, 12 points
L’examinateur choisit dans le descriptif un texte d’une vingtaine de lignes que l’élève est chargé d’analyser.
-L’élève procède à la lecture à haute voix du passage choisi par l’examinateur = 2 points.
-Puis il effectue l’explication linéaire du passage = 8 points.
-Enfin, il répond à une question de grammaire sur le texte que lui aura donnée l’examinateur = 2 points

Deuxième partie de 8 minutes, 8 points
Il s’agit d’un entretien, d’un dialogue avec l’examinateur.
-Tout d’abord, l’élève choisit une des œuvres étudiées en classe et la présente à l’examinateur en justifiant son choix.
-Puis, l’examinateur lui pose des questions et dialogue avec lui pour évaluer sa maîtrise de l’expression orale et sa connaissance de l’œuvre.

Tableau de Greuze


Le nouveau Bac de français sera-t-il plus difficile ?  

Pas vraiment, car les objets d’étude sont « classiques », le nombre des textes étudiés sera à peu près le même et il n’y a plus que deux épreuves au choix à l’écrit au lieu de trois. Mais il faut préciser que le programme impose des œuvres d’un haut niveau de lecture (impossibilité désormais pour le professeur de moduler la difficulté en glissant dans son programme un ou deux livres de lecture plus facile)…

La nouvelle difficulté s’incarne dans la question de grammaire sur 2 points, de nombreux élèves vont devoir réviser sérieusement les notions qu’ils avaient négligées au collège ou en Seconde !

Et il ne faudra pas tomber dans la paraphrase en effectuant la lecture linéaire. Dans un prochain article, je vous livrerai les secrets de cette dernière…

Bon courage !

Suivez mon blog : dans les jours suivants, je publierai des mises au point sur chacune des épreuves…

Tableau de Cézanne